Nicolas Sarkozy provoque la colère des députés


28 avril 2004
Nicolas Sarkozy a provoqué la sortie des groupes de l’opposition de gauche de l’hémicycle de l’Assemblée nationale en affirmant que cinq ans de gouvernement de Lionel Jospin avaient réussi à faire croire aux Américains « que la France était un pays antisémite ». Le ministre de l’Economie et des Finances, interpellé par le député socialiste, Philippe Martin, sur le sens de son voyage très politique aux Etats-Unis le week-end dernier, a répondu par une attaque ciblée contre le Parti socialiste. PHILIPPE MARTIN « est ce qu’un peu plus de modestie ou à tout le moins de lucidité n’aurait abouti à un peu moins de succès personnel pour votre expédition, mais à un peu plus de grandeur et de cohérence pour la France. » NICOLAS SARKOZY « parce que après 5 années du gouvernement de monsieur Jospin, ont été arrivé à faire croire aux Etats Unis d’Amérique que la France était un pays antisémite. » DANIEL VAILLANT « je pense qu’il a tendance aujourd’hui à ne pas voir ses limites et à sortir du cadre qui lui est assigné dans le cadre des institutions de la République. » FRANCOIS HOLLANDE « je crois aujourd’hui que, effectivement, monsieur Sarkozy, parce qu’il est pressé, trop pressé de prendre la place de je ne sais qui à je ne sais quel moment, est-ce celle du premier ministre?,est-ce celle du président de l’UMP? ou est-ce celle du président de la république?, qu’il utilise des arguments qui le déshonore lui. » En l’absence de Sarkozy dans l’hémicycle, c’est Jean François Copé qui relativise l’incident. JEAN FRANCOIS COPPE « le gouvernement n’a jamais voulu blessé personne, je pense néanmoins que l

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *