Jean Pierre Mignard rejoint Emmanuel Macron


Jean Pierre Mignard a annoncé dimanche son intention de rejoindre Emmanuel Macron et d’intégrer son comité politique de son mouvement « En Marche ».
Cette nouvelle a été posté sur le réseau social Facebook .

 

« J’ai accepté avec conviction de devenir membre du comité politique d’En Marche et de m’engager pour la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle », écrit l’avocat dans un post sur son compte Facebook.

 

Voici son post intégral:

 

J’ai accepté avec conviction de devenir membre du comité politique d’En Marche et de m’engager pour la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle. Il s’agit, à mes yeux, d’une chance peut être historique pour notre pays de trouver, en les faisant converger, des forces, aujourd’hui dispersées, dont il aura besoin pour affronter un siècle tourmenté.

Adolescent gaulliste, je suis depuis 1969 un enfant de l’après 68 j’en ai connu toutes les fulgurances, et tous les errements. Militant aux cotes de Michel Rocard, puis de Jacques Delors j’ai appris auprès d’eux l’absurdité du sectarisme en politique et le souci de l’intérêt général, avant tout. J’ai cofondé avec Francois Hollande, Jean Yves le Drian et Jean Michel Gaillard les Transcourants puis le club Témoin avec Jacques Delors. J’ai soutenu Ségolène Royal et, président de Désirs d’Avenir, j’ai défendu les larges perspectives portées par sa campagne.

Emmanuel Macron tente un exploit, celui de permettre à ceux qui par milliers et millions attendent que se réunissent enfin ceux, tous ceux qui, de gauche, du centre et de droite, ont le gout de la liberté et de la démocratie, de la réussite individuelle et de l’entreprise comme de l’égalité et de la justice sociale, de l’ouverture au monde et d’une planète sauvegardée, comme d’une Europe puissante et unie, des milliers et des millions qui aimons la France altière et ambitieuse pour elle-même et hospitalière pour ceux qui souffrent ou qui sont persécutés.

Nous sommes des milliers, nous sommes des millions qui attendions cela depuis longtemps, très longtemps. Bien des divisions factices nous ont appauvris et, dans chaque camp et parfois dégradés.

Or la France, si elle a une grande histoire est un pays de taille et de peuplement modeste comparé au reste du monde. C’est pourquoi la France doit mobiliser aujourd’hui -car c’est aujourd’hui que beaucoup se joue et pour longtemps- toutes ses ressources humaines autour de ces idées fondatrices, et pour cela s’affranchir des clivages illusoires.

N’oublions pas que lors d’un moment terrible de son destin, la Franque fut redevable à un général catholique de droite et à un préfet maçon de gauche de lui rendre son honneur et sa liberté. Notre pays sait donc distinguer l’essentiel.

C’est le moment, convergeons et poursuivons notre marche autour d’Emmanuel Macron.

Jean-Pierre MIGNARD

 

Il avait déjà indiqué son souhait de rejoindre l’ancien ministre de l’Economie au lendemain de la déclaration de renoncement de François Hollande de ne pas se représenter pour un second mandat

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *